3 étapes pour bien choisir son assurance habitation

Publié le

Voici ce qu'il faut savoir pour faire le bon choix.

1.Évaluer ses besoins
Pour déterminer la somme dont vous aurez besoin pour remplacer vos biens en cas de sinistre, vous devez tout d’abord en dresser l’inventaire. N’hésitez pas à le tenir régulièrement à jour et à le documenter à coups de factures et de photos pour faciliter l’indemnisation.

Concernant les modalités de règlement, je conseille la valeur à neuf plutôt qu’au jour du sinistre, qui correspond à la valeur dépréciée», continue M. Gaudreau. Quant aux propriétaires, on leur recommande de faire évaluer leur maison tous les cinq ans et de déclarer les améliorations qu’ils y auraient apportées. La valeur d’une propriété est basée sur les coûts de reconstruction, non pas sur son prix actuel.

2.Choisir la bonne formule
Le feu, le vol et les dégâts d’eau sont les trois principales causes de réclamation au Québec. De leur côté, les catastrophes naturelles prennent de plus en plus d’ampleur, ce qui explique en partie la hausse des primes d’assurance. Vous devez alors vous assurer d’être bien protégé.

Dans la formule de base, seuls les risques spécifiés dans le contrat sont couverts, comme le vandalisme, les incendies, certains dégâts d’eau, le vol, ou encore les tempêtes, le vent et la grêle. Comme l’indique son nom, la formule tous risques couvre tous les risques, sauf ceux qui sont exclus du contrat. Si elle offre davantage de protections que la première, elle est aussi plus chère.

3. Magasiner son assurance habitation
Comme les protections et les primes diffèrent d’un assureur à un autre, il est important de magasiner son assurance, en demandant des soumissions par exemple.

«On peut aussi faire appel à un courtier en assurance, recommande M. Gaudreau. Celui-ci a accès à une grande variété de produits et de prix, et peut donc trouver ce qui correspond le mieux aux besoins de son client.»

Cliquez ici pour en connaître davantage.